Les actions prioritaires de l’UDAF 73

La crèche trampoline

Suite à l’arrêt du chantier pour des raisons de malfaçon du gros œuvre, le début de l’année 2020 a été consacré à un travail de communication auprès des différents partenaires afin de rassurer sur la poursuite du projet au-delà des désordres constatés, et également sur le maintien de l’implication de l’UDAF 73 sur ce projet.

Dans la deuxième partie de l’année, l’abandon de la réservation initiale des crédits auprès de la CAF a amené l’UDAF 73 à reprendre le dossier de financement, et à le porter auprès des commissions de la CAF, travail encore en cours du fait de la pandémie. Néanmoins, début 2021 le chantier a repris, nécessitant malheureusement la destruction du premier ouvrage.

 

Information et soutien aux tuteurs familiaux

Depuis plusieurs années, le soutien aux tuteurs familiaux, financé par l’Etat, reçoit une part de fonds spécial afin d’assurer la pérennité de l’action. Il en a été de même en 2020, et même si le COVID est venu perturber le bon fonctionnement de cette action, globalement l’activité a été maintenue à un niveau comparable à ce qu’elle était les années précédentes (95 contacts en 2020 contre 84 en 2019).

En 2021,  L’UDAF 73  et l’Association Tutélaire des Majeurs Protégés de Savoie (ATMP) travaillent en lien avec le tribunal pour développer cette activité.

 

Nouvelles médiations familiales

A l’initiative de l’UNAF,  un projet de médiation aidant aidé a émergé à la fin de l’année 2019, afin d’introduire des actions de médiations en direction des personnes âgées et de leurs proches pour dénouer les conflits autour, par exemple, de l’entrée en maison de retraite ou d’entente entre les aidants d’une même fratrie. Cette action s’est concrétisée grâce à des financements de la CAF et de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) à partir du mois de juin 2020.

Du fait de la pandémie, le développement de cette action a cependant souffert de l’absence de visibilité en matière sanitaire au cours de la deuxième partie de l’année. Si bon nombre de contacts ont été pris, à la fin de l’année, aucune action concrète de médiation n’avait encore été mise en œuvre.

 

Points conseils budgets

Initié sur l’année 2019, le travail autour de ce dispositif a permis d’obtenir un financement dans le cadre d’un appel à projet au mois de novembre. Dès lors, le premier point conseil budget (PCB) a ouvert à Chambéry et des actions de communication ont commencé pour en faire la promotion. Ainsi, au mois de février, il a fait l’objet d’une présentation auprès des cadres des missions locales.


Par la suite, la dynamique a été bien évidemment perturbée, mais n’a pas empêché l’UDAF d’obtenir un second label pour Albertville au mois d’octobre qui n’a pu être déployé qu’en début d’année 2021. Au total, près de 21 personnes différentes ont été reçues en 2020 dans le cadre du PCB.

 

Faits religieux et laïcité, travail de prévention autour de la radicalisation

Avant la pandémie, un travail important de prévention a été entrepris auprès de partenaires. Des formations sur ce thème ont été engagées auprès de travailleurs sociaux.

La première partie de l’année a été perturbée par le renouvellement de l’équipe de l’UDAF qui n’a été pleinement reconstituée qu’au mois de mai; par la suite, les changements dans les équipes de la préfecture et la pandémie ont également été des freins au développement des différentes actions en cours dans ce domaine.